24 heures sur Le Pouce

Actus

12 août 2020

24 heures sur Le Pouce

16 ascensions de la montagne du Pouce en 24h, c’est possible. La preuve : Giovanni Vadamootoo, aka Giovanni Hope, l’a fait ! Le coureur mauricien nous raconte son aventure sur les hauteurs et nous parle de sa passion pour le trail.

Le parcours du combattant

Il y a 5 ans encore, Giovanni Hope ne connaissait rien au trail. Lors d’une soirée en 2015, lui et ses amis se mettent au défi de participer au trail de la Ferme (11 km). Quelques mois plus tard, Giovanni a officiellement la fièvre du trail. Depuis, il ne s’est jamais arrêté : Grand Raid de la Réunion, Heritage Trail, Dodo Trail, la Mascareignes, le Trail de Bourbon…

Ce qu’il préfère, ce sont les longues distances. « J’aime courir en nature. Sur les longues distances, on passe plus de temps en plein air, et les sentiers sont moins fréquentés », explique-t-il. Il a d’ailleurs quitté Floréal pour s’installer à Moka il y a deux ans afin de se rapprocher de son bureau, mais surtout de la nature et des sentiers. « Ici, je suis gâté ».

Fast Foward en 2020. « Pendant le confinement, je voyais tous les jours le Pouce de ma fenêtre. Quand nous avons été autorisés à sortir, je n’avais qu’une chose en tête : en profiter comme jamais ! ». L’initiative Pouce en Lèr est née…

« Gardons les pouces en l’air ! »

Vendredi 31 juillet, 17h35. Giovanni arrive – bien équipé, évidemment ! – sur le parking du Petit Verger. Il est rejoint par quelques amis, et ils seront une soixantaine à participer à Pouce en Lèr. Parmi eux, des figures locales du trail comme Jean Will Smith (Ultra Trail du Mont Blanc), Jean Rex ou encore Percy Driver.

Percy s’est préparé pendant 2 ans pour le Tor des Géants en France en soutien à l’association Link to Life. Avec l’annulation de la course, j’ai pensé qu’il serait heureux de prendre part à ce challenge.

Giovanni sait qu’il prend 40 minutes pour une montée/descente du Pouce, mais c’est sans compter la fatigue liée aux ascensions suivantes. Il opte donc pour un objectif réaliste d’une heure et demi par ascension – ce qui équivaut à 16 ascensions ou 67,72 km et 6 912 m de dénivelé positif. Il nous rappelle que Pouce en Lèr est avant tout une course sociale, et qu’il avait envie de se faire plaisir. « J’y suis vraiment allé au feeling ».

Pari réussi pour Giovanni et ses amis, même si la nuit était un peu fraîche et venteuse. Après tout, ce sont des conditions qu’il connait bien depuis le Grand Raid où la brume et le froid sont au rendez-vous !

 

Plus d’une corde à son arc

Quand il ne court pas, Giovanni travaille. S’il est aujourd’hui Directeur artistique au sein d’un studio de doublage, il a été dans le passé guide pour Vertical World. Cette expérience lui a permis de développer de solides techniques de randonnée et de rappel.

Mais vous le connaissez peut-être aussi pour ses talents artistiques : Giovanni est artiste slammeur et il anime des ateliers d’écriture à l’IFM, pour le Ministère des Arts et de la culture et à travers l’océan Indien. « Je ne me lasse jamais d’apprendre ! J’ai commencé le trail de rien. Aujourd’hui, je peux courir 20 km sans eau et sans fatigue. Le trail me permet de me déconnecter, c’est un vrai moment de liberté. J’espère inspirer les gens à travers mes événements et les vidéos que je réalise lors de mes courses. Ma priorité, c’est de partager ma passion pour la montagne. »

Suivez les aventures de Giovanni Hope sur son groupe Track your Freedom.