• Home
  • Blog
  • Actus
  • Smart City Mobility Challenge: inviter les start-up à penser des solutions d’avenir
Smart City Mobility Challenge: inviter les start-up à penser des solutions d’avenir

Actus

23 mai 2019

Smart City Mobility Challenge: inviter les start-up à penser des solutions d’avenir

La mobilité est un enjeu clé pour le développement d’une ville. La Smart City de Moka s’associe à La Turbine, incubateur d’entreprises du groupe ENL, pour lancer le Smart City Mobility Challenge. L’objectif de ce concours : trouver des solutions innovantes qui répondront aux besoins de la ville.

Moka, ville innovante et participative

Véhicules autonomes, mobilité partagée, solutions intelligentes pour parkings… Les possibilités en matière de mobilité innovante et écologique sont multiples. Ciblant les start-up d’ici et d’ailleurs, ce concours a pour but d’explorer les différentes possibilités pour répondre aux besoins de Moka, voire les anticiper. Plusieurs axes pourront ainsi être évalués, comme la connectivité entre les différents quartiers, existants et en développement ; l’amélioration des transports publics ; ou encore le renforcement de l’approche innovante centrée sur les habitants de la ville.

En lançant ce projet, la Smart City de Moka consolide son positionnement de ville qui innove. « Ce challenge est tout à fait en phase avec nos objectifs : nous ouvrir et tester de nouvelles solutions, tout en apportant notre soutien à l’écosystème créatif et entrepreneurial », explique Sarah Boulanger, Business Development Manager de la Smart City de Moka. Par le biais de cette initiative, Moka vient aussi soutenir l’entrepreneuriat à travers des start-up, ajoutant une forte dimension participative à son projet.

Un concours international

Le Smart City Mobility Challenge cible des entreprises mauriciennes et étrangères. L’appel à candidature, qui se clôturera le 24 juin, s’adresse aux start-up des pays suivants : Afrique du Sud, Kenya, Nigeria, Rwanda, France, Suède, Singapour, La Réunion et Madagascar.

Les soumissionnaires devront avoir une expérience avérée dans ce secteur. Ils devront avoir déjà déployé une solution de mobilité sur leurs marchés de référence ou dans un pays africain. Ils auront aussi à prouver les résultats concrets de leurs services ainsi que les revenus récoltés. Ces start-up devront avoir une équipe de direction solide, composée d’au moins trois personnes. Cela leur permettrait d’ouvrir une antenne à Maurice pour la mise en œuvre de leur projet, si toutefois celui-ci était primé.

Moka samrt city, telfair, business district in mauritius, invest in mauritius

Soutien au lauréat

Fin juin, six candidatures seront présélectionnées selon une série de critères. Les participants étrangers seront invités à Maurice en juillet pour un pitch devant un jury. Le projet choisi sera mis en œuvre à titre pilote à Moka, avant d’être commercialisé auprès d’autres clients à travers l’île.

La Smart City de Moka signera un contrat commercial exclusif avec la start-up pour une période d’un an renouvelable. Outre son soutien en matière de marketing, la ville pourrait financer les coûts opérationnels de la start-up à hauteur de USD 2,800 par mois durant la première année.

Le vainqueur bénéficiera d’un soutien technique, financier et légal grâce aux sponsors de l’événement. La firme d’experts-comptables PwC Mauritius l’accompagnera pour les études de marché, alors que Compass, le fond capital-risque du groupe ENL, financera le projet à hauteur de USD 40,000. ENS Africa, cabinet juridique, offrira une assistance légale sur la réglementation des transports. La Turbine, quant à elle, ouvrira son espace de co-working à la start-up.

 

Pour plus d’informations sur le Smart City Mobility Challenge, cliquez ici.