Le 28 avril, Moka a accueilli le tout premier Art Festival, à l’initiative de la Smart City de Moka.

Spectacles de rue, pièce de théâtre, concerts, live painting et expo-vente… l’art a été célébré sous toutes ses formes ! Retour sur cet événement culturel gratuit pour tous.

Le ciel bleu et le soleil sont au rendez-vous ce samedi. Les Mokassiens et les gens de passage dans la ville croisent sur leur chemin diverses animations musicales, assurées par les élèves du Conservatoire François Mitterrand. Une fanfare propage une ambiance joviale à la gare de Saint Pierre alors qu’un duo pop-jazz anime le va-et-vient au marché de Moka.

Du côté de Bagatelle Mall, les visiteurs s’arrêtent entre deux emplettes pour écouter les choristes, à Kendra le trio de jazz alors qu’à Moka’z, l’atmosphère est plus pop. Les automobilistes profitent également de la bonne humeur ambiante, avec de la musique live vis à vis de la station essence Shell à Saint Pierre.

Soirée magique à l’amphithéâtre de Telfair
À partir de 17h, les festivaliers se rejoignent à l’amphithéâtre de Telfair. Sous les étoiles, à la lueur des bougies et des lanternes suspendues dans les airs, chacun s’installe à son aise autour d’une table basse faisant face à la scène. Le public du Moka Art Festival est à l’image de l’île, de tous les âges et de toutes les origines.

L’ambiance est décontractée et bon enfant. Sous une tente bédouin, plusieurs artistes de la région exposent leurs œuvres : des toiles colorées de Daphné, à l’art digital intriguant de Fiona, en passant par les clichés authentiques du jeune Adrien.

Sur scène, des artistes de renom se succèdent. La troupe Komiko ouvre le bal et les festivités se prolongent en musique avec le DJ Brainlove, le quatuor Patyatann, le talentueux Sébastien Margéot et celui qu’on ne présente plus : Eric Triton. Les festivaliers sont gâtés !

Testé et approuvé par le public !

Nous venons d’arriver à Telfair et je trouve que le festival est très bien organisé. C’est familial, il y a de l’espace… J’étais à Bagatelle et Kendra cet après-midi et il y avait du live painting, des caricatures et du face painting.

Delsha, 25 ans, Saint Pierre

Je trouve le cadre vraiment féerique. Il y une belle programmation et une bonne ambiance. Au niveau des artistes qui exposent, c’est très éclectique donc très intéressant.

Fiona, 33 ans, Quatre Bornes

Le festival est bien fait, bien placé. Je connaissais le DJ Brainlove mais je découvre le groupe Patyatann. L’atmosphère est joviale et les gens présents sont ouverts d’esprit.

Mawjeet, 23 ans, Quartier Militaire

Le mot de la fin ? Vivement la seconde édition !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *