Moka’mwad a participé à la Kampagn Netwayaz Nasional à Moka

Moka’mwad

19 juil. 2019

Moka’mwad a participé à la Kampagn Netwayaz Nasional à Moka

Le weekend dernier, le District Council de Moka a organisé une campagne de nettoyage auquel le collectif citoyen, Moka’mwad, a activement participé.

Moka, ville durable

Cap sur le bazar de Saint Pierre. Pendant trois jours, Moka’mwad y a animé un stand dans le cadre de la Kampagn Netwayaz Nasional qui s’est tenue, le weekend dernier, dans les différents quartiers de Moka (Montagne Ory, Beau Bois, La Laura, Valetta et Bonne Veine).

Moka’mwad, un collectif citoyen, s’est donné pour mission d’améliorer la qualité de vie des habitants de la région. Développement durable et éco-citoyenneté font donc naturellement partie de ses priorités. « La campagne nous a permis d’avancer ensemble pour faire de Moka une ville meilleure pour tous, affirme Ketty Lim, responsable du collectif citoyen. Nous avons profité de cet événement pour organiser des ateliers qui ont sensibilisé les habitants de la région sur les bonnes habitudes à adopter et sur les solutions possibles au problème des déchets ».

Des petits gestes pour la planète

Emilie Chelin, fondatrice de Good old Thyme, a lancé les festivités avec des conseils simples pour réduire sa consommation de plastique et économiser sur les produits du quotidien. « J’ai trouvé super de rencontrer les passants et de partager des astuces avec eux », dit-elle. Emilie a ainsi conseillé – entre autres – de refuser les plastiques à usage unique, d’acheter seconde main, de privilégier les expériences au matériel et de manger local et de saison. Vous êtes plutôt DIY ? Emilie a même montré comment fabriquer un sac de courses avec un vieux t-shirt !

Fabriquer ses propres produits de soin, c’est aussi possible, et Karine Boussaroque de Les ateliers de K nous l’a prouvé. Lors d’un atelier pratique, la naturopathe a partagé la recette d’un gel démaquillant doux : bon pour la peau… et la planète. « Fabriquer ses propres cosmétiques s'inscrit dans une démarche écologique. Les matières premières utilisées sont naturelles, biologiques et respectueuses de l'environnement (et les packagings sont recyclables) », maintient Karine. « L’initiative est excellente et j'ai ressenti chez les participantes un réel intérêt », ajoute-t-elle.

campagne nettoyage, mokamwad, vivre a moka, moka ville ecologique

L’upcycling : le recyclage valorisant

Samedi et dimanche derniers, plusieurs bénéficiaires de Baz’Art Kreasion – un projet de la fondation ENL – ont animé un atelier de confection de bijoux, de sacs et d’objets décoratifs à partir de vieux magazines et journaux. Leur objectif ? Encourager le public à donner une seconde vie aux matériaux inutilisés, car l’upcycling permet de réduire son impact écologique tout en créant des objets uniques ! « Baz’Art Kreasion pourvoit de l’emploi à des femmes au chômage en les formant et en leur confiant des commandes pour des créations issues de l’upcycling, nous dit Priscilla Vencatapillay, Project Coordinator. Cette intervention nous a donc aussi permis de sensibiliser sur le public sur nos activités ».

kan chan kin, mokamwad, campagne nettoyage ile maurice, moka ville ecologique

L’artiste éco-activiste Kan Chan Kin est lui aussi un expert du upcycling – et plus précisément de la création d’instruments de musique issus de déchets qu'il trouve dans la nature, en ville ou dans les poubelles d’usines locales. « Depuis quelques années, je fabrique des instruments ethniques qui sont difficiles à trouver à Maurice comme le didgeridoo, et je partage mes techniques de fabrication lors d’ateliers avec les enfants. C’est un moyen de réutiliser et de limiter la consommation, mais aussi de démocratiser l’accès à la musique », explique Kan. Lors de sa performance interactive à Moka, l’artiste a eu l’occasion de discuter avec les membres curieux du public, de jouer avec d’autres musiciens mais aussi d’échanger avec les enfants, très excités à la vue de ces drôles d’instruments !