Les Mauriciens se mobilisent pour #sovnoulagon à Moka

Moka’mwad

12 août 2020

Les Mauriciens se mobilisent pour #sovnoulagon à Moka

Samedi dernier, le collectif Moka’mwad a fait appel aux volontaires de Moka et du centre pour aider à la fabrication de booms flottants. Alors que les ateliers se poursuivent à Bagatelle, les Mauriciens font preuve d’une solidarité plébiscitée à travers le monde.  

En réunissant les habitants de Moka et des environs, le collectif Moka’mwad a voulu contribuer aux efforts nationaux pour lutter contre la propagation des hydrocarbures issus du vraquier échoué MV Wakashio dans les lagons cristallins du Sud-Est.

Les volontaires se sont ainsi rendus à Bar Le Duc à bord du Moka Shuttle pour collecter de la paille de cannes, puis ils ont fabriqué des tubes flottants (« booms » ou « boudins ») en « sarlon » (bâche) remplis de paille – suivant les premières recommandations des experts sur le terrain. Trois kilomètres de booms ont été produits au courant du weekend puis envoyés dans le Sud.

Depuis, de nouveaux tests ont été effectués en mer et il semblerait que le tissue soit plus approprié que le sarlon. De même, les booms fonctionneraient mieux quand ils sont plus épais et plus compacts. Les ateliers ont donc repris de bon train ce matin suivant ces dernières directives. Des chaussettes en tissue sont actuellement produites à la chaîne par la Compagnie Mauricienne de Textile (CMT). Une fois à Bagatelle, elles sont remplies de pailles de cannes et de bidons vides par les volontaires puis cousues pour être refermées.

Comment participer

« Nous avons été très touchés par l’afflux de volontaires à Bagatelle depuis samedi, affirme Ketty Lim Ka Lan, Manager du collectif Moka’mwad. L’urgence était telle qu’il nous fallait produire les booms rapidement. Malheureusement, certains booms n’ont pas pu être utilisés en mer car ils n’étaient pas assez résistants. Pour éviter un gaspillage de temps, de déplacements et de matériaux (ce qui représente une pollution supplémentaire), nous mettons maintenant l’accent sur le contrôle de qualité. »

Grâce à l’automatisation du processus de fabrication, le site de Bagatelle n’a actuellement pas besoin de volontaires supplémentaires, et ce jusqu’à vendredi. Ceux qui ont du temps et aimeraient se rendre aux ateliers sont la bienvenue, mais à ce stade il n’est pas garanti qu’ils soient mobilisés. Vous pouvez toutefois apporter votre soutien en faisant don de bouteilles de 1,5 litres minimum, de bidons, de grosses aiguilles et de gants !

Merci à tous !

« La liste complète des sponsors est trop longue, et elle s'allonge tous les jours. Cependant, nous tenons à remercier remercions ENL Agri et Alteo pour la paille de cannes, Velogic et FedEx pour la logistique et les commerçants de Bagatelle qui ont offert à boire et à manger aux volontaires. Un immense merci également à tous les Mauriciens qui ont donné de leur temps et de leur énergie. Sans l’aide de toutes ces personnes, nous n’aurions pas pu faire autant de progrès en si peu de temps », conclut Ketty.