Confinement : Mon potager anti-crise à la maison !

Solutions Smart

24 avr. 2020

Confinement : Mon potager anti-crise à la maison !

Voici une idée originale pour amuser petits et grands jusqu’à la fin du confinement. En effet : créer son mini-potager anti-crise est à la portée de tous. Il suffit en effet d’avoir des légumes prêts à consommer pour s’y mettre ! Nous avons discuté avec Aurore Rouzzi de SensiBio pour tout savoir sur le sujet.

Avant de nous lancer, Aurore nous prévient : démarrer son potager maison aujourd’hui ne va évidemment pas nous approvisionner régulièrement en tomates ou pommes de terre sous dix jours ! Pourtant, cela vaut le coup d’essayer : non seulement vous pourrez en tirer une petite production pour compléter ou aromatiser vos plats, mais vous profiterez aussi du plaisir de récolter le fruit de votre travail ! Voici les premiers rudiments à connaître avant de vous lancer.

  • Quelles graines pour quel résultat ?

Pour créer les bases de votre potager, commencez par faire un tour en cuisine pour voir ce qui peut être réutilisé. Herbes aromatiques, légumineuses ou plantes potagères, à chaque plante ses propres besoins pour être cultivée dans les règles de l’art !

 

  • Faites germer des graines

En plus d’être amusant et de porter rapidement ses fruits, faire germer des graines vous permettra de démarrer la culture en intérieur de certains légumes. Vous n’avez pas de germoir à la maison ? Ce n’est pas un problème : à l’aide d’un récipient en verre et d’un coton, vous pouvez réaliser l’expérience simplement. Sur son site, SensiBio nous guide avec la méthodologie en détail. Vous pouvez également faire germer des graines de légumineuses (lentilles, pois chiches) : expérience très facile à réaliser, cela vous apportera un peu de verdure tout en variant sainement votre alimentation.

  • La culture d’herbes aromatiques

Une méthode très facile vous permet de cultiver certains aromates, tels que la menthe et le basilic, directement dans votre cuisine : placez simplement une jeune pousse dans un verre d’eau, dans un endroit lumineux mais sans lumière directe. Vous verrez après quelques jours les racines de la pousse vont apparaître ! Cette méthode ne convient pas à tous les aromates : en effet, le thym, le persil ou le cotomili ont, quant à eux, besoin d’être semés en terre ou en pot pour produire.

 

  • Les têtes : une bonne base pour repartir de zéro !

Plutôt que de jeter les têtes ou racines des légumes consommés, tentez l’expérience suivante : en plaçant le reste du légume dans un récipient d’eau positionné dans un espace lumineux, vous verrez vite quelques feuilles apparaître ! C’est le cas pour la carotte, l’oignon, le poireau ou même la laitue, qui vont profiter de cette culture pour produire de nouvelles feuilles. Si vous ne coupez pas les feuilles de votre laitue, vous aurez même le plaisir après quelques mois de récolter des graines viables pour une vraie culture en terre.

 

  • Les légumes avec graines à replanter

Les graines de laitue, de giraumon ou de lalo pourront vous permettre d’obtenir des légumes prêts à consommer (avec beaucoup de patience !). Après avoir fait germer ces graines, vous pourrez en effet les replanter en terre. Cependant, pour éviter tout effet déceptif, Aurore nous recommande de garder en tête que si le fruit a été coupé trop vert, les graines auront plus de difficultés à germer.

Pour aller plus loin : les astuces de SensiBio avant de vous lancer

Si ces premières cultures vous ont donné envie de pousser l’expérience plus loin en créant un véritable potager dans votre jardin, voici quelques astuces qui vous aideront pour démarrer.

Comme nous l’explique Aurore, la saison est idéale pour se lancer dans la création d’un potager maison ! Si vos graines ont germé, profitez du fait que les grosses pluies et la chaleur soient passées pour vous lancer.

Avant de semer, pensez d’abord à décompacter la terre : que ce soit dans votre jardin ou en pot, c’est seulement dans une terre aérée que les racines prendront facilement. Et pour cause : un sol de qualité contient 50% d’air et sa terre est riche en éléments nutritifs. Pour cela, il vous suffit de décompacter la terre, par exemple à l’aide d’une fourchette.

Enfin, pour assurer la vie de votre potager, pensez à diversifier vos cultures : en laissant les herbes naturelles pousser, vous pourrez reproduire un véritable écosystème naturel qui éloignera les escargots et autres indésirables… en d’autres mots, vous recréerez un petit poumon vert au cœur de votre jardin !

 

Séduit par l’idée d’un potager anti-crise ? Découvrez sans attendre toutes les vidéos de SensiBio pour vous lancer !