PwC Mauritius : Les coulisses d'un chantier LEED

Solutions Smart

17 oct. 2018
PwC Mauritius : Les coulisses d'un chantier LEED

Rencontre avec Yaasir Hosenie, LEED Clerk de la compagnie de construction GCC  : Dans les coulisses du chantier.

Il y a quelques mois de cela, nous vous parlions déjà de la construction des bureaux de PwC Mauritius à Moka et de la certification LEED (cette norme américaine qui encourage les constructions écologiques). Eh bien, nous avons fait la rencontre de Yaasir Hosenie, LEED Clerk de la compagnie de construction GCC et aujourd’hui nous vous proposons d’accéder aux coulisses du chantier et de découvrir les solutions smart apportées sur place !

Solution smart № 1 : Établir un plan de gestion des déchets du chantier.

Ce plan consiste à réduire les déchets de construction qui sont envoyés au centre d’enfouissement ou incinérés. L’idée est de récupérer, recycler et réutiliser les différents matériaux utilisés sur le chantier. Pour ce faire, des grandes caisses ont été construites dans le but d’améliorer la collecte et le tri des déchets (surtout le bois et l’acier).

Le malaxage des différents constituants du béton peut générer une certaine pollution. Afin de protéger les ouvriers, les riverains et l’environnement, ce matériaux n’est pas fabriqué sur le site mais est livré par des camions en provenance de la centrale à béton.

Autre exemple : le chantier favorise l’utilisation d’éléments préfabriqués en béton afin de réduire la production de déchets, comme les escaliers qui sont fabriqués hors du site.

Solution smart № 2: S’assurer de la qualité de l’air à l’intérieur du bâtiment.

Sur un chantier, l’air peu rapidement être envahi par la poussière et autres particules volatiles. En veillant à la qualité de l’air à l’intérieur de la construction, le chantier assure ainsi le bien-être des travailleurs et des futurs occupants du bâtiment.

Une fois tous les conduits et équipements utilisés pour le chauffage, la ventilation et la climatisation correctement nettoyés et installés, toutes les ouvertures sont recouvertes de plastique pour empêcher la poussière et l'humidité de pénétrer dans les systèmes.

Autre mesure : les matériaux utilisés à l'intérieur du bâtiment, comme les produits d'étanchéité, de nettoyage et les peintures sont au maximum exempts de ou faibles en composés organiques volatils (qui se propagent hors de leur lieu d'émission et contribuent à l’effet de serre).

Solution smart № 3 : Contrôler l’érosion et la sédimentation.

Afin d’éviter la désagrégation des divers matériaux sur le site et que les résidus s’accumulent ou se propagent dans l’air et dans l’eau, un plan d’action a été mis en place.

Par exemple, il n’est pas autorisé de laver les machines sur le chantier et, il n’y a pas de bétonnière sur place, ce qui minimise les besoins de nettoyage et donc les risques d’érosion ainsi que l’utilisation de produits volatiles.

Aussi, les amoncèlements de terre résultant des excavations sont recouverts de filets opaques afin d’éviter la propagation de la poussière.


Pour plus de Solutions Smart, visitez notre blog régulièrement !