Moka, vu du ciel

Vivre à Moka

27 déc. 2018
Moka, vu du ciel

Vous rêviez de voler au-dessus de notre petite île ? Hans Joachim vous donne des ailes. Cet ancien traiteur se consacre depuis janvier 2018 à son entreprise sportive – Paragliding Mauritius. Au menu : baptêmes initiatiques en parapente, cours de parapente et de kitesurf, location de matériel, ou encore accompagnement découverte en nature. Deux de ses balades les plus prisées nous font découvrir la région de Moka sous un jour nouveau.

Dérivé de la pratique du parachute, le parapente est un vol libre à l’aide d’une voile (ou aile), d’une sellette et de suspentes. Hans propose six départs à travers l’île, dont deux pour survoler la région de Moka : Le Pouce et Montagne Longue. Les vols – en tandem si vous découvrez la pratique ou en solo si vous êtes un pilote autonome – durent environ 20 à 30 minutes mais ils peuvent se prolonger à votre demande.

Deux départs pour découvrir Moka

Le départ de Montagne Longue est le plus populaire parmi ceux proposés par Paragliding Mauritius, notamment grâce à son accès facile – seulement 10 minutes de marche jusqu’au point de départ. Cette belle balade dans les airs couvre 5 kilomètres jusqu’au fabuleux Pieter Both. Le point d’atterrissage, toujours préétabli, vous ramène tranquillement à proximité de votre voiture.

Si c’est le challenge qui vous motive, choisissez le départ du Pouce qui est sportif puisqu’il comprend le vol mais également la randonnée d’environ 1 heure pour atteindre le sommet. Cette balade s’adresse donc plutôt aux randonneurs souhaitant rajouter un petit plus à leur expérience. Depuis le Pouce, plusieurs directions sont envisageables : le Pieter Both, Montagne Ory, voire carrément Port-Louis. Le vol vers la capitale est exceptionnel mais difficile et vous atterrirez sur le Champs de Mars. Il se limite donc aux plus expérimentés !

 

Incursion dans le jargon

Le parapente ne possède pas de moteur et de fait s’appuie sur deux types de courants ascendants créés par le vent et le soleil. Le parapente en « soaring » (vol dynamique) permet à son pratiquant de « surfer » en quelque sorte sur le vent lorsque celui-ci rencontre un relief (colline, montagne etc.) et se voit obligé de prendre une trajectoire verticale pour l’éviter.

Si l’on veut s’éloigner des reliefs et faire de longues distances, le vol thermique s’impose et recourt à des courants d’air ascendants créés par le réchauffement de la terre. « En développant notre capacité à identifier ces bulles d’air ascendantes, plus chaudes et donc plus légères, nous pouvons parcourir l’île en parapente – du nord au sud et d’est en ouest », explique Hans.

Notez qu’il est difficile de prévoir une date précise trop à l’avance pour une balade. « Le parapente un engin magnifique, petit, maniable, mais cette facilité se paie par sa sensibilité aux conditions atmosphériques », affirme Hans. En effet, seulement 1 jour sur 3 est « volable » à Maurice, et ce n’est qu’à la dernière minute qu’Hans pourra confirmer votre sortie. La bonne nouvelle, c’est qu’il est disponible tous les jours de l’année, ou presque ! Dernier conseil pour la route : « Portez une bonne paire de chaussures ainsi qu’un coupe-vent si vous êtes frileux. Et prévoyez un plan B au cas où le vol est annulé ! ».

Informations et réservations sur Paragliding Mauritius