La Smart City de Moka est partenaire du Salon de Mai pour la troisième année consécutive. Découvrez cet événement phare du calendrier artistique mauricien. L’exposition gratuite est ouverte du 1er au 15 juin, du lundi au samedi, aux curieux, amateurs et connaisseurs.

image description

« Ce projet s’inscrit dans la stratégie de Moka qui vise, entre autres, à soutenir le développement des projets culturels existant sur le territoire », affirme Mathieu Pigeot, Arts and Culture Manager de la Smart City de Moka. Le membre du comité de sélection des œuvres a collaboré de près avec l’équipe organisatrice pour faire de cette 41ème édition un succès.

Qu’est-ce que le Salon de Mai ?

Ce rendez-vous réunit les grands maîtres de l’art mauricien, tout comme les talents émergents, les professeurs du MGI et les étudiants qui se distinguent dans leur pratique. C’est donc plus d’une centaine d’œuvres de toutes disciplines vous y attendent.

« C’est incroyable de voir l’évolution de cette exposition qui a commencé dans une petite salle il y a plus de 40 ans. J’ai observé ses débuts en tant qu’étudiante et j’ai eu le privilège de voir mon œuvre exposée au Salon, chose rare à l’époque car l’exposition était réservée aux grands noms de l’art mauricien. Nous nous sommes, depuis, ouverts aux talents émergents et aux étudiants pour refléter la diversité de l’art mauricien », explique Nalini Gopaul, Directrice du School of fine Arts.

Ainsi, peintures, sculptures, vidéos, photographies, performances, installations expérimentales et œuvres multimédia vous attendent cette année pour célébrer l’identité mauricienne.

« Ekspresyon Morisien », un thème qui parle de lui-même

« Il pousse les participants à revisiter des expressions qui hélas, ne font plus partie de notre quotidien. Si le créole plus policé d’aujourd’hui les relègue aux annales, notre espoir est que les interprétations des artistes ravivent ces mots si colorés », insiste Nalini Gopaul. Un fier hommage au capital culturel Mauricien, qui vise à le pérenniser et, selon Mathieu Pigeot, à « explorer la question importante de notre identité partagée ».

Témoignant sa gratitude à l’équipe de la Smart City de Moka pour son soutien et à ENL pour son partenariat, la Directrice du School of Fine Arts réitère sa confiance dans cette collaboration pérenne et conclut : « Cette année, j’invite le public et la presse à prendre un rôle actif. Donnez un second souffle à ces expressions que vous découvrirez, car elles sont partie intégrante du patrimoine mauricien ».

Ne manquez pas cette 41e édition !

Du 1er au 15 juin
Lundi à vendredi, de 10h à 15h30
Samedi, de 10h à midi

Quelques images de l'édition précédente

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


La période de vérification reCAPTCHA a expiré. Veuillez recharger la page.