Se lever tôt un samedi, ça relève presque de l’exploit ! Mais motivé par l’envie de se reconnecter à la nature, Yannish a donné rendez-vous à des amis à Bagatelle et ensemble, ils sont allés à la montagne du Pouce. 812 mètres dans la nature, il nous partage leur randonnée jusqu'au sommet de la troisième plus haute montagne de l'île.

image description

À 7h54, nous arrivons au point de départ de la randonnée au pied du Pouce. Il est facile de se garer grâce aux 50 places de parkings gratuites installées par la Smart City de Moka. Un panneau indique également l’itinéraire de plusieurs sentiers balisés. Nous optons pour le classique – celui qui commence dans le village de Saint-Pierre. On vous rassure : nul besoin d’être un sportif aguerri pour suivre ce parcours ! Nous vous conseillons cependant de faire la randonnée à plusieurs et de bien rester sur les chemins balisés. Autre point important : il est essentiel d’avoir des chaussures adaptées aux trails. Sportif ou non, prévoyez de l’eau, de la crème solaire et de l’anti-moustique… sans oublier une casquette et un imperméable pour faire face aux éventuels caprices de la météo. 

À mesure que nous progressons, le chemin se rétrécit et se transforme en un sentier rocailleux. Ce passage met à l’épreuve nos chevilles, mais la beauté de la nature environnante nous fait oublier les désagréments. D’ailleurs, c’est une bonne excuse pour faire des pauses de temps en temps ! Tandis que nous avançons à travers des goyaviers et des palmiers, de petits papillons dansent devant nous.  

Nous inspirons un bon coup avant de franchir la dernière étape. La pente devant nous est raide et le vent souffle fort. Prudence, concentration et agilité sont de mise ! À ce stade, nous escaladons la montagne en utilisant nos mains, à la manière de Spiderman. 

Le jeu en vaut la chandelle ! Sur le sommet du Pouce, nous avons le sentiment d’être les rois du monde. Une vue panoramique s’offre à nous : Port-Louis, Les Salines, la Ring Road, mais aussi le Coin de Mire et l’île Plate… Le bleu de la mer se mêle à celui du ciel et on ne peut qu’être émerveillés. 

Un sentiment de bien-être absolu nous gagne tandis que nous admirons la vue. Parce qu’une randonnée, ça creuse, nous grignotons quelques sandwichs, que nous avons préparés pour l’occasion. Pour le retour, après nous être assurés de ne laisser aucun déchet derrière nous, nous décidons de suivre le même sentier tranquillement, sans nous presser. À 11h30, on regagne la voiture. Direction Bismillah Snack pour dévorer un bon farata kebab, on l’a bien mérité ! 

Restez-connectés pour découvrir les dernières actualités et développement de la Smart City.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.